Les cadeaux de la mort

Interprétation d’un article de George Monbiot.

Ils n’ont besoin de rien, ils ont déjà tout, ils ne désirent même rien. Vous leur achetez donc un bonhomme de neige dansant à énergie solaire, une brosse pour le nombril, un déambulateur gonflable, ou une carte du monde à gratter pour identifier les pays visités.

TerryCes cadeaux semblent amusants le jour de Noël, idiots le deuxième et embarrassants le troisième. Ils finiront à la décharge après douze jours. Pour trente secondes de divertissement douteux, pour un stimulus hédoniste qui ne dure pas plus longtemps qu’une bouffée de nicotine, nous commandons l’utilisation de matériaux dont les impacts se déploieront durant des générations. Lire la suite