Valais : grand bond en avant nécessaire

Les perspectives valaisannes sont sombres : arrêt brutal du bétonnage d’altitude, baisse du tourisme, baisse de la consommation de vin, future diminution des zones à bâtir, correction du Rhône, déboire du FC Sion. J’en passe et ne mentionne même pas le changement climatique et la crise économique qui frappe déjà nos voisins.

Il est temps d’agir ! Lire la suite

Taxe sur l’énergie gaspillée et la pollution

Le principe de base de la Taxe sur l’Energie Gaspillée et la Pollution (TEGP)  est que chaque bien est taxé en fonction de l’énergie qui est nécessaire pour le produire et l’amener au consommateur ainsi que sur la nocivité du produit.

Cette taxe est exercée de façon cohérente et globale, elle remplace la TVA, la taxe sur le CO2, la taxe sur les huiles, la taxe sur les cigarettes, taxe sur les alcools, et toutes les taxes pouvant être remplacée logiquement par celle-ci. Lire la suite

Bourse Suisse de l’Énergie

La consommation énergétique Suisse continue d’augmenter tandis que plusieurs voix, officielles ou non, prédisent des difficultés d’approvisionnement avant 2020, aggravées par la sortie du nucléaire de plusieurs pays.

On peut considérer l’énergie comme un bien et un mal communs car les nuisances induites par sa production et sa consommation concernent tout le monde.

Sur ces considération, on crée une Bourse Suisse de l’Énergie qui distribue un quota de dépense énergétique pour tous les citoyens et personnes morales. Ce quota permet à chaque acteur d’acheter de l’énergie au prix du marché, local ou international. Les achats dépassant le quota sont taxés (la hauteur de cette taxe permet de fixer la limite supérieure du prix du quota).

La première année, le quota serait égal à la consommation de l’année précédente, par la suite il serait régulièrement réduit pour permettre une décroissance en douceur de la consommation énergétique.

Chaque acteur peut acheter ou vendre ses quotas auprès d’une bourse électronique, ou les donner directement. Lire la suite

Rêvolution

Lorsque j’ai répondu au questionnaire sur smartvote, j’ai souvent répondu par « plutôt oui » ou « plutôt non » parce que d’une part il y a des sujets que je suis loin de maîtriser mais surtout les arguments opposés, pour autant qu’ils soient de bonne foi, me semblent très souvent dignes d’intérêt.

Cela ne m’étonne pas outre mesure, le monde dans lequel nous vivons est si complexe qu’il en est devenu incompréhensible dans sa totalité. Chaque personne issue d’un environnement culturel donné, dotée d’une vision du monde qui lui est propre et confrontée à une réalité physique distincte voit évidemment le monde de façon unique et les remèdes qu’il pense pouvoir apporter sont tout autant différents.

Ma vision du monde est que dans la situation actuelle il n’y a plus de remèdes miracles. On ne peut plus se permettre de soigner les symptômes alors que la maladie est profonde. Il va falloir faire beaucoup mieux, il va falloir du changement.

(R)évolution c’est une nouvelle rubrique qui va parler de rêve, d’évolution et de révolution, les ingrédients nécessaires à l’établissement d’un nouveau paradigme pour que la Vie gagne.